Accueil Islam Les Derniers Jours Du Prophète

Les Derniers Jours Du Prophète

0
0
66

Par Hela Ouardi

derniers-jours-de-muhammad-0416

 

La tradition islamique présente  la communauté musulmane des débuts comme une communauté idyllique, parfaite ou l’entente règne et la confiance est légion.

Les compagnons du prophète bénéficient d’une réputation parfaite, immaculée, surtout les futurs quatre premiers califes que les musulmans sunnites dans leur ensemble qualifient de « bien guidés » et glorifient comme des saints.

Dans ce livre, Hela Ouardi montre et démontre que rien ne saurait être plus éloigné de la vérité. Elle s’est replongée dans les écrits conservés par la tradition mais ignorés de tous, et pour cause, pour raconter cette histoire méconnue de l’islam des origines aussi fascinantes que surprenantes.

L’histoire de cette religion comme l’histoire de toutes les religions est une histoire au demeurant simplement humaine ou des hommes et des femmes, enfermés dans un jeu de pouvoir, jouent leurs partitions chacun selon ses intérêts et selon ses moyens.

Rien de divin dans cette histoire tout à fait humaine, rien que humaine ou les compagnons les plus proches font des pactes secrets pour éliminer leur prophète et se partager le pouvoir et utilise leurs filles respectives, épouses du prophète comme espionnes pour être au courant de toutes ses intentions et faits et gestes, Aïcha fille d’Abu Bakr en tête suivi de prêt par Hafsa fille d´Omar.

Deux tentatives d’élimination par ses plus proches amis déjouées. Des versets coraniques sortis de nulle part pour étayer des prétentions. Les dernières paroles du prophète, son testament bafoué. Sa famille prise à partie. Une histoire tout à fait humaine ou l’avidité, l’égoïsme et la quête du pouvoir sont au centre de tout.

D’ailleurs le prophète lui-même n’était pas en reste. De son rapport très particulier à l’argent (enlèvement d’un richissime commerçant pour demander une rançon ; rapport très particulier avec le richissime Othman, 3ème Calife et deux fois gendre du prophète…) à son rapport quasi malsain à la chair (Zayd ibn Haritha !!??, grand nombre de femmes (15?!) et d’en concubines esclaves), le portrait n’est pas celui d’un homme saint ayant pour seul intérêt que le seul.

Quand à Ali, gendre et successeur désigné du prophète par le prophète lui-même d’après les chiites, brille  par sa confiance excessive, naïve à la sainteté du prophète et pense à tord que cela le rend intouchable aux yeux de ses compagnons, il ne pouvait plus se tromper, ces derniers sont des loups en réalité. Résultat, il est dépouillé de son héritage aussi bien du pouvoir que des richesses. Il apparait comme inapte au jeu politique qui se joue et se voit dérober ce qui lui était destiné. Il manque clairement de maturité et de clairvoyance. Est-ce dû à son jeune âge (environ 30 ans quand les autres protagonistes en ont bien plus à ce moment là?) ou à une inaptitude propre au pouvoir, la question restent posée.

Mais au delà de tout ça, le pire reste à venir. Muhammad le prophète rend son dernier souffle. Normalement, conformément à ses propres instructions, on aurait dû l’enterrer immédiatement mais les tergiversations commencent immédiatement à l’annonce de sa mort et ce sont les tractations qui prennent le pas sur les obsèques du prophète à tel point que deux jours après, le corps du prophète n’est toujours pas encore enterré et la chaleur étouffante du désert a commencé son travail sur le corps sans vie de ce dernier empestant ainsi toute l’air de la pièce.

Mais on est pas encore au bout de nos surprises! Muhammad décédé, même pas encore enterré que ses plus proches compagnons se disputent le pouvoir et son héritage au point d’en venir aux mains. Abu Bakr et Omar ayant arraché le pouvoir et le premier fait calife s’empresse de déshériter Fatima, la seule fille survivante de son prophète et ami bien aimé quand Omar lui, la passe tout simplement à tabac au point où elle perd le fils dont elle était enceinte.

Cette histoire fascinante mérite d’être su mais gageons que cette auteure sera traînée dans la boue et voir même pire, assassinée pour avoir levé le voile sur un pan entier de l’histoire islamique tu et méconnu de tous car trop subversif, explosif. Cette histoire remet en cause toute la dimension divine de cette religion.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par faaya
  • Le Paradis à l’Ombre Des Épées

    On prête au prophète de l’Islam, Muhammad cette parole: « Le paradis se trouve à l’ombre d…
  • L’impuissance de Dieu

    Magnifique article qui documente « l’impuissance de Dieu: un débat récurrent dans la théol…
Charger d'autres écrits dans Islam

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Les crypto monnaies

  La crypto monnaie naît en 2009 avec le Bitcoin. A la base, les fondateurs du dark w…